Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 19 Septembre 2006 - 10:24

Été 2006 : la fréquentation du tourisme français en hausse

hausse de 2% des nuitées touristiques malgré la météo


Selon une étude de Protourisme, malgré le mois d’août le plus froid depuis 1986, la fréquentation globale du tourisme français est en hausse de 2% sur les deux mois de l’été du fait d’une forte croissance des nuitées sur la Côte Atlantique, dans le Sud-Ouest, sur la Côte d’Azur et dans les destinations phares du tourisme français (Périgord, Ardèche, Pays-Basque, Bassin d’Arcachon, …



Cette hausse est tirée par le tourisme urbain et par le littoral atlantique qui bénéficient d’un engouement des clientèles françaises et étrangères (+3%), alors qu’à l’inverse la campagne et la montagne régressent de 3,5%.

Les hébergements qui bénéficient d’une forte croissance sont les hébergements de bon niveau avec une progression des nuitées pour les gros opérateurs du tourisme français : résidences de tourisme, chaînes hôtelières, campings 3 et 4* avec locatif, hébergements de charme. En baisse les emplacements nus dans les campings, l’hôtellerie moyenne et bas de gamme, les meublés.

La forte hausse du locatif dans les campings et l’excellente fréquentation des campings 4* permettent à l’hôtellerie de plein-air une très légère progression de ses nuitées (+2%) malgré un taux d’occupation stable de ses emplacements.

Retour en force des clientèles européennes

Le chiffre d’affaires est en hausse d’environ 5% du fait d’une augmentation du prix moyen lié à la montée en gamme des équipements et des services. La baisse des recettes annexes des postes bar-restauration-boutique n’a au final pas entamée la croissance du chiffre d’affaires de l’hôtellerie de plein-air.

La fréquentation en hôtellerie et résidences de tourisme progresse d’environ 2,5%, mais avec des recettes en hausse de 6%, portée par l’accroissement des nuitées et du chiffre d’affaires des établissements haut de gamme, par un dynamisme du secteur affaires durant l’été et par une commercialisation active, notamment sur Internet.

Les clientèles européennes qui avaient délaissé la destination France pour de nouvelles destinations à bas coûts font un retour en force cet été avec une progression de quasiment toutes les nationalités.

Adeptes du tourisme urbain, les clientèles étrangères contribuent à la hausse de la fréquentation des grandes agglomérations, mais aussi elles signent un retour marqué sur les destinations emblématiques françaises.

La destination France a bénéficié d’une baisse des départs des français à l’étranger d’environ 2% du fait d’une hausse des tarifs des destinations à bas coût, des taxes et de la hausse du transport aérien (+ 10%).

La part de marché des agences de voyage en ligne continue de progresser car leur croissance de plus de 25% cette année contraste avec la stabilisation du chiffre d’affaires des agences traditionnelles.

Baisse des départs des français à l’étranger d’environ 2%

Les Français ont privilégié cet année encore l’hébergement gratuit, ont allongé leur durée moyenne de séjour dans ce type d’hébergement et ont limité leurs déplacements automobiles avec une baisse de la fréquentation des autoroutes.
A contrario, les touristes ont privilégié les transports collectifs avec une croissance du trafic sncf, et du transport aérien moyen courrier avec le développement des lignes « low-cost ».

A noter la baisse des sites de visite en extérieur d’environ 12% sur juillet-août alors qu’à contrario les sites couverts progressent d’environ 4%.

Pour Didier ARINO, associé gérant de PROTOURISME et responsable des études, « La France bénéficie de l’amélioration de la compétitivité de son offre touristique, d’une meilleure présence sur internet et les acteurs majeurs que sont Accor ou Pierre et Vacances apportent des volumes.

Les professionnels ont beaucoup investi ces dernières années et le tourisme Français regagne des parts de marché à la fois sur son marché domestique, auprès des clientèles européennes et des pays emergents ».

Au final, cette météorologie difficile et des arbitrages d’achat pas toujours en faveur du tourisme aura permis de mettre en exergue l’amélioration des fondamentaux de l’offre touristique française et sa capacité à améliorer sa performance économique en stimulant la demande.

NB : étude menée auprès de 500 opérateurs et groupements d’opérateurs totalisant plus de 2,5 millions de lits touristiques, et 250 sites de visites représentatifs de l’offre touristique française.

Mardi 19 Septembre 2006 - 15:15
La Rédaction - redaction@tourmag.com

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com