Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 15 Juin 2009 - 08:00

Enquête : les Français, plus préoccupés par la crise que par le réchauffement climatique

Baromètre Opodo 2009


La protection de l’environnement est aujourd’hui un enjeu de société majeur et les français ont montré à maintes reprises que ce sujet était une de leur priorité. Mais les vacanciers français sont-ils sensibles au réchauffement climatique et cette préoccupation influence t-elle l’organisation de leurs séjours et vacances ?



Enquête : les Français, plus préoccupés par la crise que par le réchauffement climatique
"Le réchauffement climatique de la planète vous incite-t-il (ou non) à organiser vos vacances de façon à limiter l'émission de gaz à effet de serre ? ", c'est la question qu'a posé Opodo aux français partis en vacances en 2008 dans le cadre de son Baromètre annuel, réalisé par le Cabinet Raffour Interactif.

Première constatation, la proportion de Français partis qui ne s'en préoccupent pas a augmenté de 4 points en 2008 avec 80% de "Non" contre 76% en 2007. La prise en compte effective du réchauffement climatique dans l’organisation des vacances demeure limitée.

Effet probable de la crise, si cette prise de conscience environnementale est présente, le passage à l’acte est freiné par une préoccupation majeure : celle du pouvoir d’achat.

Parmi les Français partis qui se disent sensibles au problème du réchauffement climatique (soit 20% de ceux partis en 2008), les actions concrètes qu’ils sont prêts à mettre en œuvre en 2009 dans le cadre de leurs séjours de loisirs, et ce par ordre de préférence, sont les suivantes : choisir le mode de transport le moins polluant ; réserver un hébergement en privilégiant les hôtels, résidences, gîtes, campings qui respectent des normes environnementales ; partir moins souvent en séjours et verser, pour chacun de leurs trajets de tourisme, une compensation financière "carbone".

Mais ces tendances pourraient s'accentuer, car 23% des Français partis qui, à date, ne cherchent pas à réduire leur émission de gaz à effet de serre, pensent le faire à l'avenir.

"Si lutter contre le réchauffement climatique signifie payer plus cher et partir moins, les français ne sont pas encore prêts à se sacrifier.

C'est à tous les acteurs de la chaîne du tourisme de se mobiliser pour proposer des solutions tout à la fois respectueuses de l’environnement et économiquement abordables.

Alors seulement les français pourront combiner sans entraves leur désir d’évasion et leurs préoccupations écologiques"
, avait déclaré Petra Friedmann, Directrice Générale d’Opodo France.

Lundi 15 Juin 2009 - 08:01
La Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com