Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 9 Février 2009 - 07:40

Enquête : 2 français sur 3 avouent marchander en vacances

Sondage Hotels.com


Alors que les Français ajustent leurs vacances à leur pouvoir d’achat, il existe une solution ancestrale pour réduire ses dépenses évasion : le marchandage. Selon un sondage Hotels.com, 64.5 % des voyageurs français ont déjà marchandé pendant leurs vacances. Quelles sont les sommes épargnées ? Dans quels pays le marchandage est-il pratiqué ? Quels sont les produits les plus marchandés ? Hotels.com dévoile tous les aspects de cette technique traditionnelle qui revient à la mode.



Enquête : 2 français sur 3 avouent marchander en vacances
Eviter les dépenses superflues est une préoccupation au coeur de l’actualité. Plus de la moitié des vacanciers français (64,5 %) pratiquent le marchandage. 12 % affirment même négocier les prix à chaque fois qu’ils partent en vacances. Hotels.com a fait le calcul : avec une économie moyenne de 51 € par vacancier, les Français économisent environ 1.4 milliards d’euros sur une année*.

Selon le sondage Hotels.com**, le marchandage n’est plus une pratique réservée à l’achat de souvenirs dans des pays comme le Maroc ou la Tunisie. Les Français sont prêts à discuter les prix partout où ils se déplacent. Prêt d’un quart d’entre eux (22 %) ont déjà marchandé dans leur propre pays, ce qui montre bien que les esprits s’enhardissent lorsqu’il s’agit de demander une ristourne.

Une tendance qui se confirme

Les amateurs de bonnes affaires ont pris tant d’assurance qu’ils n’essayent pas seulement de faire baisser de quelques euros le prix de leurs petits souvenirs de vacances, mais ils marchandent aussi pour tout un éventail de biens et de services, depuis les vêtements dans les magasins (36.5 %), jusqu’aux transats et aux matelas sur la plage (11 %), en passant par la location ou la réservation de voitures, de taxis, ou de trains (30 %). Et les négociations peuvent même se faire sur les notes de restaurant ou de bar, les repas au restaurant de l’hôtel, ou encore la note de minibar…

De ce fait, les voyageurs Français sont situés dans le top 5 du palmarès européen du marchandage. Avec plus de la moitié d’entre eux qui a recours à cette pratique (64.5 %), le pays se situe devant l’Allemagne, l’Espagne, l’Irlande… Seulement les pays du Nord de l’Europe, comme la Grande-Bretagne et les pays scandinaves sont des adeptes encore plus accomplis.

**Sondage réalisé par Hotels.com en janvier 2009 auprès de 1100 voyageurs européens.
*Estimation calculée sur le nombre de voyageurs annuels. Selon le CREDOC 52 % des Français sont partis en vacances entre juin 2007 et juin 2008 (CREDOC, Novembre 2008).

Les cinq règles d’or du marchandage

1 - Marchander en face-à-face (ou à défaut, au téléphone), plutôt que par e-mail. C’est un moyen de garder ses esprits et de se rendre compte des perches qui sont tendues.

2 - Savoir repérer les opportunités. Si des rabais ont déjà été faits, une réduction supplémentaire sera plus facilement appliquée.

3 - Etre patient. Poser beaucoup de questions avant de discuter du prix, pour bien connaître les points forts et les points faibles du produit.

4 - Demander la réduction poliment. Ne pas montrer ses émotions ni perdre son calme.

5 - Savoir quand s’arrêter. Si aucune ristourne n’est proposée, la plupart du temps, il ne sert à rien d’insister.

Mardi 10 Février 2009 - 08:36
La Rédaction (A.L)


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com