Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 22 Novembre 2011 - 09:59

Egypte : les voyagistes aménagent les programmes d'excursions


En Égypte, l’arrivée des élections, dont le calendrier s’étend du 28 novembre 2011 au 10 janvier 2012, provoque de sérieux troubles et voit, du même coup, le début de la haute saison touristique compromis.



Les accrochages meurtriers qui ont eu lieu pendant le week-end et même hier lundi dans différentes villes égyptiennes (Le Caire, Alexandrie, Suez, etc) sonnent le glas sur le début de la haute saison touristique.

Faisons le point : Les Américains déconseillent la destination depuis l’attaque de l’ambassade d’Israël et les exactions contre les manifestants coptes au Caire. Les Britanniques recommandent d’éviter les points chauds des villes et de s’en remettre aux avis de professionnels du tourisme pour tout autre déplacement.

Une réunion au Quai d‘Orsay s‘est tenue hier lundi sur l‘Egypte et les recommandations aux voyageurs ont été modifiées mardi 22 novembre 2011 LIRE. Même si les séjours dans les grands centres touristiques ne posent pas de problème, le Ministère des Affaires étrangères indique qu'il faut impérativement se tenir éloigné des rassemblements.

Le dernier message en date du CETO (voir encadré ci-dessous) fait la liste des endroits à éviter et notamment la place Tahrir du Caire où se trouve le musée archéologique. Et on sait que la situation peut évoluer d’une minute à l’autre. Alors, le spécialiste de l’Egypte comme le voyagiste STI se fait une raison.

« Nous avons la production la plus diversifiée sur cette destination mais l’Egypte qui représentait 70% de notre chiffre d’affaires n’en fait plus que 20% », explique Tewfik Ghattas qui estime la situation égyptienne très préoccupante.

Les croisières sur le Nil continuent normalement

Au fil du week-end, la cellule de crise a été mise en place chez STI pour veiller sur les clients et leurs différents parcours. « La sécurité de nos clients est une préoccupation essentielle », commente le gérant de STI. Toujours est-il que la destination culturelle sine qua non qui recommençait à engranger des réservations depuis la rentrée, est à nouveau à l’arrêt depuis deux semaines.

Et les événements du week-end dernier ne vont pas calmer les inquiétudes des amateurs d‘Egypte. Chez Nouvelles Frontières comme chez Marmara, les clients sont logés "en sécurité", loin du centre ville du Caire qui n’est qu’une étape des différents périples proposés.

NF a retiré la visite du musée du Caire et celle de la bibliothèque d’Alexandrie des programmes. Aucun des clients « tenus au courant de l’évolution de la situation » n’a, pour l’instant, demandé à rentrer plus tôt. Le prochain départ groupes de Marmara est prévu le 25 novembre et le TO avisera des changements éventuels de programme en fonction des événements.

Chez Fram, avec le double effet de la crise économique et de l'agitation égyptienne, on avoue faire voyager 1/5ème du volume habituel de clients vers la destination. Ceci même si les croisières sur le Nil continuent normalement. Le producteur a pris la décision de supprimer les extensions à partir de Louxor vers le Caire et les pyramides même si le site de ces dernières reste ouvert.

La programmation Mer rouge, loin de l’agitation politique est évidemment maintenue chez Fram comme elle l’est également chez Thomas Cook, qui compte trois clubs (Jumbo, Thomas Cook Village et Eldorador) autour d’Hurghada.


Mardi 22 novembre 2011, l'Egypte se préparait à une nouvelle manifestation place Tahrir au Caire pour réclamer le départ du pouvoir militaire qui a appelé au dialogue après des affrontements meurtriers entre police et manifestants et la présentation par le gouvernement de sa démission.

Les voyagistes aménagent leurs programmes d’excursion sur place

Dans un communiqué, l’association des tour-opérateurs indique : « En Egypte, la première phase des élections à partir du 28 novembre 2011 va concerner Le Caire, Alexandrie, Port Said, Fayoum, Damiette, Kafr El Sheikh, Assiout, la Mer rouge (dont Hurghada) et Louxor.

Dans cette période pré-électorale, il y a eu des heurts plus au moins violents depuis trois jours.

A Alexandrie (devant les bureaux de l'autorité de la sécurité), à el-Arich, à Ismalaïa, à Port Saïd et à Suez (secteur de la place al-Arbaeen) des heurts se sont produits durant le week-end mais rien de notable n'est à signaler ce lundi matin 21 novembre.

Au Caire, dans le centre, la situation s'est par contre dégradée ces derniers jours. Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre (plus d'une vingtaine de morts en trois jours) sont localisés, encore ce lundi 21 novembre, place Tahrir et à ses abords, notamment autour du ministère de l'Intérieur.

Dans ce contexte, il convient d'éviter les musées du centre du Caire notamment le musée archéologique. Par conséquent, les Tour-Opérateurs aménagent leurs programmes d’excursion sur place.

La situation aux abords des Pyramides reste calme et la visite de pyramides de Gizeh est possible; les accès routiers via la "ring road" sont à privilégier, afin d'éviter le centre du Caire.

Concernant les stations balnéaires de la Mer rouge et dans la zone Louxor-Assouan, rien n'a été signalé durant ces trois jours. Toutes les destinations touristiques au Mer Rouge et les croisières sur le Nil fonctionnent normalement.
»

Mardi 22 Novembre 2011 - 10:48
la rédaction - G.B


Tags : actu, egypte

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com