Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 5 Décembre 2007 - 08:29

Dreux : entrez dans l'étrange cortège des Flambarts

Une fête fantastique du 14 au 16 décembre 2007


Comme chaque année, en prémisse de Noël, Dreux se prépare à accueillir une fête des plus étranges : la Fête des Flambarts. Cette année, elle se déroulera du 14 au 16 décembre prochain. Une belle occasion de faire patienter les enfants et de les faire participer à un évènement unique en France.



Dreux : entrez dans l'étrange cortège des Flambarts
Tous les ans, en décembre, à 10 jours de Noël, les habitants de Dreux et des campagnes environnantes, en Eure et Loir, se rassemblent dans les quartiers historiques de l’ancienne cité gauloise. Une étrange procession héritée des celtes commence alors : les Flambarts. Marché de Noël, carnaval, charivari, ban des Importants, illuminations, régate et spectacle pyrotechnique... sur un week-end, l’Odyssée des Flambarts sème la joie et le délire frénétique à grand renfort de feu et de lumière, dans les méandres des ruelles de Dreux.

Comme le veut la tradition, autour du beffroi du XV, alors que sonne la grande cloche, tombe une pluie de boules à la mémoire des druides. Pour cette édition 2007, les flambarts prennent pour thème les contes et les légendes. Aussi, le 16 décembre, féerie assurée : princes, elfes, djinns et autres créatures fantastiques formeront le grand cortèges de l’imaginaire qui parcourra les ruelles de la ville.

Adultes et enfants sont ainsi invités à devenir des flambarts et suivre ce curieux cortège. Pour cela rien de plus facile, il suffit de venir avec un balai, son flambalai, décoré selon son inspiration, de le poser sur son épaule, et de se joindre à la troupe.

Les flambarts : retour sur une tradition celtique

Les Flambarts auraient une origine celtique. Ils sont connus dès le XIIe siècle. Dans la tradition, telle qu’elle est rapportée par des textes de 1740, la procession des Flambarts se déroulait à la veille de Noël. Plusieurs jours auparavant, les habitants avaient fendu une grande branche de chêne ou un gros morceau de bois, en plusieurs éclats, sur la moitié de sa longueur.

Le jour de la cérémonie, environ 800 habitants de la ville se rassemblaient, par quartier, à la tombée de la nuit. Au premier son de la cloche du beffroi, chacun allumait son flambart, le mettait en balance sur son épaule et la procession commençait alors, chacun rangé par ordre et par état, accompagné des sons des tambours et des violons.

La parade démarrait dans la grande rue au milieu de la foule venue y assister. Puis, elle effectuait à vive allure trois fois le tour de la halle en chantant « Noël, Noël, Noël » avant de se diriger devant l’église paroissiale, d’en faire le tour pour s’achever devant le portail. Là, tous chantaient l’hymne de Noël puis chacun retournait chez lui avec son flambart. De retour dans sa maison, la coutume voulait qu’un gros tronc d’arbre soit déposé dans la cheminée. Lorsque cette bûche de Noël était consumée et qu’il n’en restait plus qu’un charbon gros comme un chapeau, on retirait ce dernier du feu pour le conserver précieusement car il avait, disait-on, la vertu de préserver du tonnerre.

Interdite au XIXe siècle, cette tradition fortement imprégnée dans la culture drouaise réapparaît 195 ans après sa disparition. Grande fête populaire, la ferveur qu’elle suscite rassemble tous les ans de plus en plus de spectateurs.

Renseignements
Office du Tourisme de Dreux
02 37 46 01 73 ou via mail : contact@ot-dreux.fr
Site : www.ot-dreux.fr

Vendredi 14 Décembre 2007 - 09:16
Rédaction (A.L)

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com