Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 29 Octobre 2012 - 23:10

Déraillement du train panoramique du Puy-de-Dôme : l'exploitation est suspendue


Trop c’est trop : le train panoramique du puy de dôme a interrompu son trafic samedi en raison du givre et dimanche il a déraillé .Il n’y a pas de victime mais l’exploitation est suspendue sine die.



La loi des –mauvaises- séries s’acharne sur le sort du Panoramique du Puy-de-Dôme qui a commencé son existence par un accident ( voir encadré ci-dessous).

Samedi dernier le train n’a pu circuler qu’en début d’après midi en raison d’un givrage de la ligne aérienne d’alimentation électrique.

Pour éviter la récidive, les trains ont effectué, à vide, des allers- retours tôt, dimanche matin. C’est au cours de cette opération qu’une voiture a déraillé au passage d’un aiguillage.

Erreur humaine

Selon la direction une faute du conducteur est à l’origine du sinistre. Celui-ci « n’aurait pas respecté les procédures en grillant un feu rouge …l’accident est clair et simple et le conducteur reconnaît sa responsabilité » déclare Jean- François Soulé directeur de Véolia-Transdev.

De son côté le chauffeur aurait reconnu être passé au rouge au motif que l’aiguillage n’était pas dans la bonne position.

Jean-Yves Goutebel, président du conseil général a demandé un audit à Véolia-Transdev de suspendre l’exploitation du train « le service attendu n’est pas conforme ».

Le relevage du train a débuté hier mais son exploitation sera suspendue durant la réalisation de l’audit. C'est-à-dire au moins pendant la durée des vacances de la Toussaint.

Jean-Paul Combe (Clermont Ferrand )

La loi des séries : le panoramique multiplie les pépins

Inauguration : le 26 mai 2012. En fin de journée, un violent orage arrose abondamment le voyage inaugural. Le bilan est lourd : coulée de boue, voies ferrées détruites, gare inondée, passagers bloqués au sommet…

Au final, ce sont trois semaines d’arrêt et surtout un bide en matière d’image et de communication.
"Cela ne se reproduira pas", ajoute la direction. "On a refait le mur de Berlin, et trouvé les causes" (ndlr, une large friche qui n’aurait pas dû être déboisée).

Le pépin se chiffre quand même à 1 million d’euros. Les assurances doivent prendre ça en charge. A voir !

Déraillement : le 13 juillet à minuit, heure du dernier trajet, le pilote ne respecte pas l’aiguillage. L’engin déraille près du sentier des muletiers. Pas de victime mais une turbine détériorée et un aiguillage cassé.

Il faut en commander un autre, le fabriquer, mais les Suisses sont en vacances ou en effectif réduit. Il faut attendre mi-août pour réparer les dégâts.

Résultat : un seul train a pu effectuer les allers-retours durant cette période. TC Dôme s’est adapté. "Il n’y a pas eu de bousculade au portillon, ni file d’attente", affirme Jérôme Geoffray, le directeur. Un avis pas forcément partagé par tous les usagers.

Surchauffe : les 18 et 19 août une mise en route intempestive de la sécurité thermique bloque le train. On ne sait pas si la canicule est responsable de la surchauffe mais les passagers ont du attendre au sommet, voire redescendre à pied.

Le problème, résolu en quelques jours, n’était "qu’une histoire de réglages !"

Week-end maudit : on connaît la suite , samedi 27 octobre c’est un givrage des lignes aériennes,et le dimanche 29 un déraillement.


Lundi 29 Octobre 2012 - 23:19
Jean-Paul Combe


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com