Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 16 Septembre 2009 - 11:23

Crash de Phuket : deux ans après, les interrogations demeurent


Le 16 septembre 2007, après un atterrissage raté, un avion de la compagnie low-cost One-Two-Go Airlines s’écrase sur l’aéroport de Pukhet, en Thaïlande. Quatre-vingt-dix personnes perdent la vie dont neuf Français. Deux ans après, l'enquête n'est pas bouclée et la compagnie, accusée d'irrégularités, continuent de faire voler ses avions.



Le rapport définitif des autorités thaïlandaises sur les conditions exactes de l’accident est toujours attendu par les familles des victimes / DR
Le rapport définitif des autorités thaïlandaises sur les conditions exactes de l’accident est toujours attendu par les familles des victimes / DR
C'était il y a pile deux ans, jour pour jour. Le 16 septembre 2007, à 10 h 35, heure française, un MD-82 de la compagnie low-cost thaïlandaise One-Two-Go Airlines s’écrase sur l’aéroport de l’île touristique de Pukhet, en Thaïlande, après un atterrissage raté.

L'accident fait 90 victimes sur les 123 passagers et sept membres d’équipage. Neuf Français perdent la vie. Parmi les victimes, beaucoup de touristes : des Américains, Britanniques, Israéliens, Allemands, Irlandais ou encore Suédois.

Quelles sont les raisons de ce crash ? Deux ans après, la question reste en suspens. Si l'explication du mauvais temps a été avancée dans un premier temps, aujourd'hui, elle ne semblerait plus crédible pour les familles de victimes.

Rien pour l'instant ne permet une conclusion, d'autant que les autorités thaïlandaises n'ont toujours pas rendu leur rapport.

En attendant, les proches des victimes doivent se contenter des déclarations du directeur du Department of Civil Aviation, l’administration qui délivre les autorisations de vols en Thaïlande. Pour lui, la catastrophe est principalement due à une erreur de pilotage et à des forts vents cisaillants.

D'après les médias locaux, au-delà de la catastrophe, c'est la compagnie qui serait en cause. Des irrégularités dans la maintenance de sa flotte d'avions et dans la formation de son personnel naviguant auraient été remarquées.

Le pilote indonésien de ce vol aurait notamment accumulé plus de 110 heures de vols sur un mois, dépassant le maximum autorisé par la loi thaïlandaise.

Des négligences qui ont poussé, à l'époque, les autorités européennes à placer One-Two-Go Airlines sur la liste noire de l'aérien. Pourtant, l'Union européenne a fini par retirer la compagnie de sa liste.

Officiellement parce qu’elle n’existe plus. Ses avions n’auraient plus de certificat.

Le problème, c’est que dans le ciel thaïlandais, les avions aux couleurs de la compagnie continuent de voler. En colère, les familles des victimes réclament aujourd'hui des explications à la Commission européenne.


Mercredi 16 Septembre 2009 - 11:24
La rédaction

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com