Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 18 Juin 2007 - 19:36

Château de Fontainebleau : l’Appartement du Pape ouvert au public

il avait été fermé pendant plus de 20 ans


Après avoir été fermé au public pendant plus de vingt ans, l’Appartement du Pape a pu lui être rendu. Des travaux portant sur la consolidation, le nettoyage, la sécurité et la mise aux normes ont permis la réouverture de cette enfilade de onze pièces - à la fois salles d’apparat et pièces privées - pour l’essentiel demeurées dans leur état de 1860.



A la jonction de l’aile dite « des Reines-Mères », commandée par Henri II à Philibert Delorme et du Gros Pavillon, construit pour Louis XV par Gabriel, se situe un appartement utilisé par les souveraines à l’avènement de leur fils.

L’Appartement des Reines-Mères (autrement appelé Appartement du Pape en référence aux deux séjours de Pie VII en 1804 et 1812) a notamment été habité par Marie de Médicis et Anne d’Autriche. Il s’agit du troisième appartement du château, juste après ceux des souverains.

D’un grand confort et d’une situation aussi privilégiée qu’agréable, cette suite de onze chambres, antichambres, cabinets et salons a longtemps constitué une sorte d’appartement de réception réservé aux hôtes de marque des souverains lorsqu’ils séjournaient eux-mêmes à Fontainebleau (Jacques II Stuart, le tsar Pierre le Grand, le duc d’Orléans ou le comte et la comtesse de Provence à la veille de la Révolution).

Lorsque le pape Pie VII vient assister au couronnement de l’Empereur, c’est à Fontainebleau « maison des siècles, vraie demeure des rois » que Napoléon le reçoit. C’est d’ailleurs dans ce même appartement qu’il le retiendra, de juin 1812 à janvier 1814.

Durant ce séjour forcé, l’Empereur recherche à imposer au Pape un nouveau Concordat rétablissant une église gallicane, non sans avoir au préalable privé le Souverain Pontife de ses Etats.

Le jardin de Diane
Le jardin de Diane
C’est donc au plus illustre de ses derniers hôtes que cet appartement doit son nom actuel.
D’une très grande richesse décorative, il porte la marque des plus grands artistes (exceptionnels plafonds sculptés « aux Planètes » de la chambre d’Henri II, plafonds peints par Cotelle, dessus de porte par Mignard, rares suites de tapisseries des Gobelins d’après des cartons de Coypel et de Le Brun…).

L’Appartement du Pape constitue, de fait, un très précieux musée des arts décoratifs. A l’image du reste du château, il a subi un nombre important de campagnes d’agrandissements et de mises au goût du jour. La dernière est datée de 1860, époque des séjours de Napoléon III et d’Eugénie.

On comprend alors la belle diversité du mobilier, toujours de grande qualité (lit et fauteuils livrés par Sené et Régnier pour la sculpture en 1787 pour la chambre de Louis XVI à Saint-Cloud, commode (1786) exécutée par Beneman pour le cabinet du Conseil de Compiègne, paire de consoles par Trompette et Butteaux (1787) de la galerie des grands meubles au Garde-Meuble de la Couronne…).

Le XIXe siècle n’est pas en reste avec les magnifiques tapis de la Savonnerie, les grands vases en Sèvres, les bronzes dorés ou la chambre à coucher néo-renaissance livrée par la maison Fourdinois en 1859. Outre sa valeur historique et la charge émotionnelle qu’il peut dégager, depuis la destruction des Tuileries et de Saint-Cloud, cet appartement a valeur d’ultime témoignage du goût des souverains du Second Empire.

PRATIQUE

Le Château est ouvert tous les jours, sauf les mardis de 9h30 à 18h
Prix d’entrée : 8 € Tarif réduit : 6 €.
Tél. : 01 60 71 50 70
Site internet :
www.musee-chateau-fontainebleau.fr

Mercredi 20 Juin 2007 - 13:54
A.L. - redaction@tourmagazine.fr

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com