Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 26 Juillet 2005 - 08:48

Charm el Cheikh : Les TO prendront des frais en cas d'annulation

report sans pénalité jusqu’au 14 août


Après avoir rapatrié les clients qui le souhaitaient, les voyagistes membres du Ceto se sont retrouvés hier après midi pour adopter une ligne politique commune envers leur clientèle. Au terme de la réunion, tous les départs sur la station balnéaire égyptienne sont maintenus mais le report sans pénalité dans le temps ou sur une autre destination est possible jusqu’au 14 août.



Charm el Cheikh : Les TO prendront des frais en cas d'annulation
Par contre, l’association explique que « compte tenu de la grande souplesse de ces conditions exceptionnelles et des efforts importants, aucune annulation sans frais ne sera acceptée sur Charm El Cheikh. »

Tout comme les autres pays d'Europe , la France rapatrie ses touristes. « Il y avait environ 200 touristes français qui étaient partis par un TO et qui se trouvaient à Charm el Cheikh lors des attentats », précise René Marc Chikli le président du Cercle d’Etudes des tours Opérateurs (voir encadré).

Des Tours opérateurs qui se sont rassemblés hier après midi en réunion de crise pour faire le point sur les rapatriements et sur les mesures à prendre pour les prochains départs. Ainsi, les voyagistes ont décidé de reconduire « les mesures exceptionnelles d’assouplissement jusqu’au 14 août pour tous les départs sur Charm El Cheikh. »

Jusqu’à cette date, il sera possible pour les clients de reporter sans frais sur Charm El Cheikh à une date ultérieure (report valable un an) ou de reporter, toujours sans, frais sur une autre destination du tour-opérateur. La validité est toujours de 1 an.

Enfin, le client pourra prétendre à un crédit voyage valable un an sur la même destination ou sur une autre destination du tour-opérateur. « Pour les clients qui souhaitent se rendre sur Charm El Cheikh, les départs sont maintenus », précise René Marc Chikli.

Frais d’annulation : l’exception française ?

« Compte tenu de la grande souplesse de ces conditions exceptionnelles et des efforts économiques importants réalisés par les tour-opérateurs, aucune annulation sans frais ne sera acceptée sur Charm El Cheikh », précise le président du Ceto.

Les autres destinations égyptiennes ne sont bien sûr pas concernées par les dispositions précédentes. Une décision qui semble singulariser les voyagistes français vis à vis de leurs homologues européens si l’on regarde ce qui se passe hors de nos frontières. Enfin pas tous.

En Suisse, les voyagistes Kuoni, Hotelplan et TUI offrent des annulations et changements de séjour sans frais. Les voyageurs ont jusqu'au 2 août pour s'annoncer. L'offre est valable pour les voyages prévus jusqu'au 8 août inclus, ont indiqué les voyagistes.

Hotelplan et TUI proposent en outre la possibilité de changer gratuitement les voyages vers d'autres destinations en Egypte pour la saison d'été (jusqu'à fin octobre). Chez Kuoni, seuls les vols à destination de Charm el-Cheikh sont concernés par cette offre, a précisé la porte-parole du groupe Andra Hemmi.

"Nos centres d'appel ont eu pour consigne de dire à nos clients qui étaient supposés s'envoler pour Charm El-Cheikh dans les jours à venir qu'ils peuvent changer leurs réservations pour une autre destination ou obtenir le remboursement", a expliqué une porte-parole du voyagiste Thomson.

Décision identique en Allemagne où les deux voyagistes, Thomas Cook et TUI, ont décidé de ne pas compter de frais d’annulation. Même dans le tourisme, la France se distingue aussi de ses voisins européens

Quand nous prenons des frais, ils n'en prennent pas et vice versa. Décidément, les eurosceptiques qui craignaient une Europe uniforme en sont pour leurs frais. Une cacophonie dont on ne sait s'il faut s'en réjouir ou s'en désoler.

Résistance passive

« 95 personnes ont quand même souhaité rester sur place pour montrer leur solidarité avec la population égyptienne et pour ne pas céder au terrorisme », précise le président du Ceto. Et cette décision de « résister » n’est pas propre à nos compatriotes.

« Seules 26 personnes ont demandé à être rapatriées. Nous allons affréter un avion qui sera trop grand pour ce que nous avions initialement prévu », indiquait pour sa part un une porte-parole du voyagiste Thomson en Grande Bretagne

En Allemagne, selon un porte-parole de Thomas Cook, dans l’avion qui rapatriait les touristes allemands, « huit touristes voyageaient individuellement et 35 vacanciers d'autres tour-opérateurs étaient à bord de l'appareil où plus de 110 places sont restées inoccupées.. »

« On ne peut pas parler de vagues d’annulations comme on l'a entendu dire dans les medias. Sur les 400 départs prévus le week end prochain, les voyagistes n'ont enregistré qu’une centaine d’annulations », précise René Marc Chikli. La faute aussi peut être au maintien des frais d’annulation qu'avaient déja décidé de nombreux TO ?

Mercredi 27 Juillet 2005 - 11:19
Hervé Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com