Samedi 22 Novembre


Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 3 Octobre 2011 - 09:13

Birmanie : Croisière en Orient Express à bord du Road to Mandalay


Le luxueux “Road to Mandalay”, qui vogue sur l’Ayeryarwady, constitue la meilleure façon de découvrir la Birmanie. Une expérience unique qui rappelle l’engouement des aventuriers de la fin du XIX° siècle pour le pays des pagodes d’or.



Clin d’oeil à un poème de l’écrivain britannique, le bateau de cinquante-huit cabines fait partie de la prestigieuse collection Orient Express - DR
Clin d’oeil à un poème de l’écrivain britannique, le bateau de cinquante-huit cabines fait partie de la prestigieuse collection Orient Express - DR
Rudyard Kipling a sublimé la Birmanie, séduit par la majesté du fleuve et par le charme des femmes croisées le long de ses rives.

Ses poèmes, qui évoquent la vie des régiments britanniques à l’époque de l’empire colonial, reflètent l’attrait exotique de ce “pays qui ne ressemble à aucun autre”.

Dirigée par une junte militaire depuis 1962, rebaptisée Myanmar en 1989 par la dictature au pouvoir, cette contrée est devenue République de l’Union de Birmanie en 2010. Mais la hiérarchie militaire reste prépondérante malgré un pouvoir civil en place.

Le pays émerge de plusieurs décennies d’isolement et s’ouvre peu à peu aux investisseurs étrangers et au tourisme. Son peuple, avide de contacts avec le monde extérieur, a préservé son sens de l’hospitalité, comme le constatent les croisiéristes qui embarquent sur le “Road to Mandalay”.

Clin d’oeil à un poème de l’écrivain britannique, le bateau de cinquante-huit cabines fait partie de la prestigieuse collection Orient Express.

Conçu en 1964 pour croiser sur le Rhin, il a été métamorphosé en 1995 en un palace flottant à l’ambiance birmane d’antan : étoffes traditionnelles, mobilier en rotin tressé et en teck, objets anciens.

Sur les eaux paisibles de l’Ayeryarwady

Birmanie : Croisière en Orient Express à bord du Road to Mandalay
De novembre à mai, en période sèche, le navire blanc glisse sur les eaux paisibles de l’Ayeryarwady entre Mandalay et Bagan.

Porte d’entrée du Myanmar, Yangon, l’ancienne Rangoon, qui ne manque pas de charme avec ses demeures coloniales et ses pagodes étincelantes.

Telle Shwedagon, le sanctuaire le plus vénéré du pays, où l’on comprend l’importance de la religion dans la vie quotidienne (90% de la population est bouddhiste).

Empreint d’une grande sérénité, on relie par avion, 700km plus au nord, Mandalay pour une découverte de la cité considérée comme le centre de la culture birmane et de l’enseignement bouddhiste.

Au programme : fortifications de l’ancien palais royal, admirables pagodes, marché à la rencontre d’autochtones. Ici, des dames d’âge mûr fument un odorant cheeroot, cigare à l’eucalyptus, en discutant devant des étals d’épices, là des jeunes filles vendent des fleurs à offrir à Bouddha, qu’elles réalisent avec des billets de banque.

Birmanie : Croisière en Orient Express à bord du Road to Mandalay
Puis on embarque sur le “Road to Mandalay”, mouillé non loin du monastère de Shwe Kyet Yet. Le lendemain avant d’appareiller, on grimpe sur la colline de Sagaing, nimbée d’encens, parsemée de 600 couvents et monastères, d’où chaque matin, les moines partent en cortège solliciter des offrandes.

Enfin le bateau lève l’ancre vers le sud. Entre le “five o’clock tea” et le dîner, on prend le temps d’observer depuis le pont la vie du fleuve : lavandières devant des maisons sur pilotis, paysans labourant des rizières avec un attelage de buffles. Ici, on croise un train flottant de bambous halé par de poussifs sampans.

Là, on dépasse un rafiot, chargé de jarres de mélasse et de sacs de charbon de bois, sur lequel s’entassent également des bonzes abrités sous leurs ombrelles couleur safran.

Le dernier matin, on se réveille dans un méandre du fleuve face à Bagan. Auréolés d’une végétation émeraude, plus de deux mille édifices, cloches blanches, temples en brique, stupas en terre ambrée pointent vers le ciel leur architecture de prière.

Impossible de tout voir. On s'assoit dans une pagode à même le sol à côté des fidèles pour goûter quelques moments de plénitude.

Au coucher du soleil, appuyé au bastingage, on savoure la langueur ambiante face au spectacle qui émerveilla Pierre Loti, Joseph Kessel, George Orwell et bien d’autres privilégiés qui ont navigué au fil de l’Ayeryarwady.

En pratique

Birmanie : Croisière en Orient Express à bord du Road to Mandalay
Y aller
Croisières de 3, 4, 7 nuits en pension complète, avec excursions et guide, vol intérieur Yangon-Mandalay et retour : à partir de 1785 euros. Venice Simplon-Orient-Express voyages : www.orient-express.com / Vol Paris-Yangon (16h) à partir de 850 euros sur Thaï International.

A lire
- La vallée des Rubis, par Joseph Kessel, Folio
- Une histoire birmane, par George Orwell, 10/18
- Les Pagodes d’Or, par Pierre Loti, ed Kailash.


Lundi 3 Octobre 2011 - 09:14
Mireille Gignoux


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com