Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 6 Avril 2009 - 07:45

Biarritz : la Cité de l’Océan et du Surf verra le jour fin 2010

1 million de passagers à l’aéroport Biarritz-Anglet-Bayonne


Biarritz ne se contente pas de son acquis de station balnéaire réputée. La ville affiche plus que jamais ses ambitions en investissant 50 millions d’€ dans ses infrastructures loisirs et affaires. Le tourisme est sa première activité économique.



Biarritz Vue générale Grande Plage © Le Doaré
Biarritz Vue générale Grande Plage © Le Doaré
Si Olivier Lépine ne se fait guère d’illusions sur les perspectives à court terme, « si on termine 2009 à –2%, on sera content », le Directeur général de Biarritz Tourisme prépare déjà l’avenir car ici, sur la côte Atlantique, on sait qu’après la bruine matinale, le ciel peut rapidement se dégager.

Et la première éclaircie vient de la fréquentation de l’aéroport de Biarritz-Anglet-Bayonne qui, pour la première fois de son histoire, a dépassé la barre du million de passagers (+10% sur 2007), grâce notamment à l’offre complémentaire d’Air France et d’Easy Jet sur Paris. Mais pas seulement !

Depuis janvier, Biarritz est reliée à Lille 5 fois par semaine (avec Régional), à Marseille 3 fois par semaine (avec Rynair) ; elle le sera pendant l’été à Helsinki, 2 fois par semaine (avec Blue1).

Vaste plan d’investissements

Claire Ripert Lartigau, Directrice de la communication de la ville et Olivier Lépine, Directeur général de Biarritz Tourisme
Claire Ripert Lartigau, Directrice de la communication de la ville et Olivier Lépine, Directeur général de Biarritz Tourisme
Côté infrastructures, Biarritz a lancé un vaste plan d’investissements : 13,4 millions d’€ dans la rénovation et l’extension du Musée de la Mer - 17 millions d’€ pour la création de la Cité de l’Océan et du Surf, tout à la fois centre d’animations touristiques et de recherches scientifiques - 17,5 millions dans la création de la Halle économique d’Iraty, centre de congrès d’une capacité modulable de 1.500 à 4.500 personnes.

Les deux premiers chantiers devraient être achevés fin 2010, le troisième fin 2009, pour un coût total approchant les 50 millions d’€.

Et pour le présent, Biarritz serait-elle à l’abri du ralentissement économique ? Certainement pas, avec 35% de sa fréquentation assurés par les Espagnols et les Britanniques. Cependant ce paramètre pèse moins que la météo qui « conditionne 80% des courts séjours, ce qui est compliqué à gérer par les professionnels », concède Olivier Lépine.

Et pour être proactif face aux aléas climatiques, Biarritz met en ligne le site www.biarritz-reservation.com qui devrait sous peu proposer une option « clic and call », s’engageant à répondre par téléphone, dans les 20 minutes, à toute demande d’information. «Une première européenne».

Evénement à venir

- Le FAR, Festival des arts de la rue (du 20 au 24 mai)
- Le Tournoi WTA international de tennis féminin (du 6 au 12 juillet)
- Le Roxy Jam (festival)
- Le Championnat du Monde de longboard féminin, du 10 au 14 juillet.

Lundi 6 Avril 2009 - 08:21
Yves Barraud

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com