Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 20 Décembre 2006 - 09:22

Belgique : grève des transports jeudi 21 décembre en Wallonie

Ryanair, principale compagnie concernée


Les fonctionnaires du Ministère de l’Equipement et des Transports (MET) de la Région Wallonne ont déposé hier un préavis de grève pour le 21 décembre. Action décidée en front commun par les trois syndicats.



Il ne nous appartient pas de juger la validité des revendications des fonctionnaires de ce ministère régional. Mais la seule chose que l’on puisse regretter c’est que comme d’habitude les usagers risquent d’être pris en otage pour des raisons tout à fait étrangères à la qualité des services qu’ils sont en droit d’attendre.

En effet, il s’agit ici d’une action syndicale dont l’objectif est de bloquer certaines décisions du gouvernement régional qui souhaitent harmoniser les différentes fonctions des fonctionnaires dépendant de diverses unités de ce ministère.

Dans l’une de ses déclarations, Jean-François Magotte, secrétaire permanent de la CGSP Services publics (NDLR : l’un des syndicats en question) est on ne peut plus clair : « (…) nous envisagerons une action générale et organisée qui viserait à provoquer une paralysie totale de la Wallonie, en bloquant les routes, autoroutes et aéroports ».

Ryanair pousse des cris d’orfraie

Avec comme conséquence que nombre d’indépendants seront mis en chômage « technique ». Et pour les AGV, cela va signifier un surcroît de travail considérable pour trouver des solutions de rechange pour les voyageurs souhaitant partir ou revenir à cette date.

Dans le domaine aérien, la principale compagnie aérienne qui sera concerné par cette action syndicale n’est autre que Ryanair. Et comme on connaît le très haut niveau de compréhension de son patron envers les syndicats, il ne faut pas s’étonner que celle-ci hurle au martyr.

Mais ce qu’oublie de signaler la compagnie dans son communiqué, c’est qu’elle va être obligée de rembourser tous les clients qui ayant réservés ne peuvent pas partir à cette date ou à une autre.

Mieux : sauf erreur de notre part, comme elle a été prévenue dans les règles, c’est à elle à assurer le retour des passagers qui ont réservé un vol pour un retour à cette date. En effet, il ne s’agit pas ici d’un cas de force majeure imprévisible. La réglementation européenne s’applique ici entièrement.

Mercredi 20 Décembre 2006 - 09:22
Michel Ghesquière à Bruxelles - michel.ghesquiere@skynet.be

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com