Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 7 Septembre 2006 - 14:44

Attention, une (fausse) agence de voyages peut en cacher une autre…

comment repérer les sites de voyage bidon ?


Le succès grandissant du tourisme en ligne sur internet et les énormes sommes brassées donne des idées aux filous en tout genre. Ainsi dernièrement 2 personnes ont été arrêtées en Grande Bretagne parce qu’elles avaient créé des faux sites de réservation de voyages. Comment éviter de tomber dans ce genre de traquenard et que faire si vous en étiez victime ?



Attention, une (fausse) agence de voyages peut en cacher une autre…
Le succès grandissant du tourisme en ligne sur internet et les énormes sommes brassées donnent des idées aux filous en tout genre.

Ainsi dernièrement 2 personnes ont été arrêtées en Grande Bretagne parce qu’elles avaient créé des faux sites de réservation de voyages. Comment éviter de tomber dans ce genre de traquenard et que faire si vous en étiez victime ?

Trois mille personnes se seraient connectées à deux sites de voyage bidon en Grande Bretagne. Avec deux fausses URL (sunmedresorts.com et holidayezs.com), les margoulins proposaient des « voyages » avec un paiement en ligne. Heureusement, ils ont été arrêtés par les forces de l’ordre alors qu’ils tentaient de prendre le large.

Méfiez-vous du "phishing"...

A notre connaissance, ce type d’escroquerie à grande échelle n’a pas encore eu lieu en France. Les défaillances connues sont plutôt celles de professionnels du tourisme ayant pignon sur rue ou des compagnies aériennes (Air Bourbon, Air Lib, Air Turquoise…) ayant fait de mauvaises affaires.

Mais il ne faut jamais désespérer… L’Hexagone pourrait très rapidement fraire les frais de ce type d’escroquerie, compte tenu de l’engouement croissant des Internautes pour l’évasion via Internet.

Pour faire échec à l’imagination jamais à court des malfrats, quelques précautions de s’imposent. Sachez d’abord que la tromperie peut prendre deux aspects : le phishing, procédé dont ont été victimes plusieurs banques et qui consiste à pirater et à présenter au client en ligne un site-jumeau de celui recherché. Le client décline son numéro de carte de crédit et le tour est joué.

De nombreux établissements bancaires aux systèmes informatiques protégés et sophistiqués ont eu à subir ce type de méfait. L’autre possibilité consiste à créer un site de tourisme de toutes pièces avec réservation et paiement en ligne. Un minimum de référencement, quelques publicités discrètes et le tour est joué.

Dans le cas du phishing, réservé tout de même à des pirates informatiques de haut vol, des logiciels anti-virus permettent parfois de découvrir le pot aux roses, de même que certaines requêtes « inédites ». Si vous n’êtes pas convenablement protégé, seules ces dernières vous permettront de détecter des anomalies.

Vérifiez, il en restera quelque chose...

En revanche, dans le cas d’un site bidon, il sera relativement plus facile à débusquer. En effet, avant tout achat, il convient de vérifier 2 points très importants :

1) - Que l’Agence est titulaires d’une licence professionnelle. En effet, toutes les agences de voyage, métier réglementé (comme les huissiers par exemple) doivent l’être.
Le numéro de Licence est de ce type : LI000.00.0000.
Vous pouvez vérifier aussi directement en ligne en cliquant ici si elle est adhérente (non obligatoire) du Syndicat national des agences de voyage (SNAV). Cela donnera déjà une idée...

2) - Que l’agence (en ligne ou pas) dispose aussi d’une garantie financière. Lorsque vous achetez un forfait sur la Toile, en cas de défaillance, c’est cet organisme qui se substituera au voyagiste afin de vous rapatrier ou de vous rembourser.

En France, l’APS (Association Professionnelle de Solidarité) joue généralement ce rôle. Mais elle n’est pas la seule. Des compagnies d’assurance peuvent également se porter caution.
Bien entendu, les considérations plus générales (adresse, nom de l’entreprise, registre de commerce, etc) doivent également être prises en considération si vous envisagez un règlement important.

Enfin, si malgré ces précautions vous avez été victime d’une fraude, vous devrez vous adresser à la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et/ou porter plainte au commissariat le plus proche.

Info Service Consommation de la DGCCR : 39 39 - un numéro d'appel unique pour répondre à toutes les questions des consommateurs (de 8h à 19h en semaine et de 9h à 14h le samedi, pour un coût de 0,12 euro par minute à partir d'un téléphone fixe) ou bien les Directions départementales de la DGCCRF(cliquez ici)

Vendredi 8 Septembre 2006 - 02:17
Jean DA LUZ - redaction@tourmagazine.fr

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com