Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 17 Février 2009 - 08:18

Antilles : comment s'en sortir sans y laisser des plumes ?


Ce qui se passe depuis un mois en Guadeloupe est un terrible gâchis. Un gâchis pour tous ceux qui aiment la destination mais aussi une terrible injustice pour les vacanciers qui projetaient de passer leurs vacances scolaires au bord d'une plage de sable blanc bordée de cocotiers et bercés par les Alizés.



Le rêve est brisé. Des centaines de vacanciers avaient réservé pour quelques jours de paix et de tranquillité sous les tropiques.

La Guadeloupe, bien sûr... What else ? Sauf que depuis près d'un mois, les habitants de l'île sont victimes d'une grève générale qui paralyse ce département d'outre-mer.

Peu ou pas d'essence, denrées alimentaires qui se raréfient, déplacements problématiques... bref, il y a mieux comme conditions de vacances.

Alors que faire ? Hélas, pas grand chose. En effet, si vous êtes passé par un voyagiste adhérent du CETO, une association professionnelle, vous aurez peut-être la chance de pouvoir profiter d'un report sans frais.

Essayer de négocier avec le voyagiste de gré à gré

Antilles : comment s'en sortir sans y laisser des plumes ?
Dans le cas contraire, ça se complique. En effet, faute d'une interdiction formelle du Ministère des Affaires étrangères, vous n'êtes pas en droit d'exiger l'annulation de votre séjour.

Un vrai casse-tête antillais. Les solutions ? Essayer de négocier avec le voyagiste de gré à gré en faisant vibrer la corde commerciale. Rebelote si vous avez acheté uniquement un billet "sec".

Chez Air France, pour les départs du 12 au 22 février, les passagers peuvent reporter, sans frais, leurs voyages jusqu’au 14 juin à condition de trouver une solution dans la même classe de réservation.

Ils peuvent également choisir une solution alternative sur Saint Martin, Punta Cana ou La Havane. Chez CorsairFly aussi, les clients peuvent également choisir entre deux destinations alternatives, la Havane ou Cancun sans supplément.

Si aucune "fenêtre de tir" n'est envisageable, il vous reste à prendre votre mal en patience. Selon certains hôteliers guadeloupéens, la situation n'est pas idyllique mais c'est quand même pas le "bagne" !

Mardi 17 Février 2009 - 08:19
Jean DA LUZ


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com