Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 13 Décembre 2006 - 19:46

Alpes : les vacances au ski sont-elles compromises ?

le réchauffement du climat menace les stations


L’OCDE vient de rendre publique une étude concernant le réchauffement climatique. Le verdict de celle-ci est sans appel : « le réchauffement remet gravement en question la fiabilité de l'enneigement" dans les stations de ski des pays alpins en Europe.



Pour les chercheurs de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique, le changement de climat que l’on connaît actuellement menacerait à moyen terme les économies régionales dépendant du tourisme d'hiver.

« Les Alpes sont particulièrement sensibles aux changements climatiques et le réchauffement récent y a été près de trois fois supérieur à la moyenne mondiale ».

Puis de préciser que « 90% des domaines skiables alpins de moyenne ou grande taille, soit 599 domaines sur 666, bénéficient d'un enneigement naturel suffisant (30 cm de neige) pendant au moins 100 jours par an ».

Quant aux 10% restants, ils connaissent d’ore et déjà des « conditions précaires ». Or il suffirait, selon l’OCDE, qu’ « Une hausse de la température de 1°C, de 2°C ou de 4°C (…) pourrait ramener le nombre de domaines skiables jouissant d'un enneigement fiable à 500, 400 ou 200 respectivement »

Alpes : les vacances au ski sont-elles compromises ?
Cinq pays étudiés dont la France

Les experts se sont plus particulièrement penchés sur cinq pays : l’Allemagne, la France, la Suisse, l’Italie et l’Autriche. Des travaux il ressort que l’Allemagne est « le pays le plus vulnérable ». Il suffirait d’une hausse moyenne de 1°C pour 60 % du nombre de domaines skiables ne bénéficient plus d'un « enneigement naturel suffisant. »
En Autriche, 4,5% de l'économie nationale dépend du tourisme et la moitié de celui-ci est le tourisme d’hiver serait « légèrement plus sensible que la moyenne ».

La France est quant à elle « proche de cette moyenne » et l'Italie « légèrement au¬-dessus ». En fait, ce serait la Suisse qui aurait le moins à pâtir du réchauffement climatique. Quoique 1° C en plus ferait diminuer l'enneigement naturel de 10% et un réchauffement de 4° C diviserait par deux le nombre de pistes avec un enneigement suffisant.

Jeudi 14 Décembre 2006 - 11:35
Michel Ghesquière - michel.ghesquiere@skynet.be

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com