Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 12 Mai 2008 - 21:32

Aériens : plus d'accidents mais moins de victimes en 2007


Zéro accident et zéro décès, tels sont les objectifs que se donne l'Association du transport aérien international (IATA) qui vient de publier son 44e rapport annuel sur la sécurité.



Aériens : plus d'accidents mais moins de victimes en 2007
Dans ce dernier, l'association, dont le siège se trouve à Genève, annonce que le nombre de victimes décédées a diminué de façon importante en 2007, passant de 855 à 692, et ce, même si le nombre de passagers a augmenté de 6% pour atteindre 2,2 milliards en 2007.

Mais là où le bât blesse, c'est sur la question du taux d'accidents aériens. Celui-ci est remonté en 2007 à 0,75 perte de coque par million de vols pour les avions à réaction de fabrication occidentale contre 0,65 enregistré en 2006, par ailleurs l'année jugée "la plus sûre".

Plus clairement, en nombres absolus, il y a eu 100 accidents en 2007 (57 jets, 43 avions à turbopropulseurs), par rapport à 77 en 2006 (46 jets, 31 avions à turbopropulseurs). Près de la moitié des accidents survenus ont eu lieu à l’atterrissage (la majorité de ces accidents impliquent une sortie de piste), près de 20 % étaient liés à des dommages subis au sol et enfin, près de la moitié des accidents étaient également reliées à des problèmes techniques dont des problèmes de maintenance.

Selon l'IATA, ces résultats sont attribuables à de tragiques accidents survenus en Afrique, en Indonésie et, dans une certaine mesure, au Brésil.

Car, bien entendu, le nombre d'accidents varient selon les pays. Cette année, la palme revient à la Russie et la Communauté des États indépendants (CEI) qui n’ont eu aucun accident en 2007, après avoir vécu une année désastreuse en 2006 ! L’Amérique du Nord et l’Europe ont, quant à elle, enregistré des taux de pertes de coque* sensiblement meilleurs que la moyenne mondiale avec 0,09 et 0,29 accident par million de vols.

En Amérique latine, le taux a été de 1,61 perte de coque par million de vols. La malheureuse Indonésie a connu elle aussi une série d’accidents faisant grimper le taux en Asie-Pacifique à 2,76 pertes de coque par million de segments de vols.

Et, la mauvaise note a été une fois de plus attribuée à l’Afrique (Lire l'édito à ce sujet. Le continent a connu les pires résultats avec 4,09 pertes de coque par million de vols.

Mais qu'on se le dise, même s'il est encore 6 fois plus dangereux de voler en Afrique qu’ailleurs dans le monde, l'IATA collabore étroitement avec ses membres africains pour les aider à se conformer aux normes et vient d’annoncer un programme de 3,7 millions $US pour donner à 30 transporteurs africains l’accès au service d’analyse des données de vol de l’IATA durant une période de trois ans.

Enfin, bonne nouvelle, en 10 ans, depuis 1998, le taux d'accident a été réduit quasiment de moitié, passant de 1,34 accident par million de vols à 0,75. Donc si mes calculs sont bons, on se donne rendez-vous dans un peu plus de 10 ans pour obtenir un zéro pointé...

*Perte de coque : un accident au cours duquel un aéronef est détruit ou considérablement endommagé et qui ne sera pas réparé pour une raison ou pour une autre

**Facteurs contributifs : ces facteurs sont indépendants les uns des autres et un accident peut résulter de facteurs contributifs multiples
.

Mardi 13 Mai 2008 - 07:58
Anne Lombardo


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com